En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous permettre de conserver votre identification et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Accepter Refuser

RECHERCHER SUR LE SITE
TOUTES LES RUBRIQUES
MESURES
CND
OPTIQUE
AUTOMATISMES
MANAGEMENT
DOSSIERS
A-LA-UNE
AGENDA
A lA UNE
INFOS MARCHE
INFOS PRODUITS
ARCHIVES
Revue Contrôles Essais Mesures
Infos produits

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Par

Stemmer imaging présente Gocator 3109, le nouveau capteur Snapshot 3D intelligent de LMI. Il est tout spécialement conçu pour des lignes de montage qui nécessitent une acquisition d’images 3D robotisée et une inspection sans contact de pièces non mobiles. Nuages de points 3D, outils de mesure 3D, fonctions de commande liées aux résultats de l’inspection : le Gocator 3109 combine une série de fonctionnalités qui le rendent ultra-performant.

Avec un boîtier léger et très compact (49 x 100 x 155 mm³), pesant à peine 1,5 kg, le Gocator 3109 est le plus petit scanner 3D à projection de lumière structurée par diodes LED bleues sur le marché. Il se monte ainsi très facilement sur un bras robotisé ; les capteurs peuvent également être placés sans difficulté dans des espaces réduits (pour mesurer les cylindres moteurs par exemple) ou être intégrés dans des machines ou autres composants d’un site de production. 

Le Gocator 3109 utilise des LED bleues à lumière structurée et des procédures de mesure stéréo qui lui permettent d‘effectuer un balayage global des surfaces, en haute-résolution et lors de cycles très rapides (jusqu’à 5 Hz). Les diodes LED bleues produisent des motifs à forts contrastes qui garantissent, même dans des conditions de lumière difficiles, des images haute-résolution ayant une excellente immunité à la lumière ambiante.

Il possède par ailleurs un large champ visuel, allant de 86 x 67 mm² à 88 x 93 mm², ainsi que des fonctions de prises de vue très flexibles : de cette façon, il est possible de mesurer des éléments très divers tels que des raccords, des trous, des rainures, des goujons ou des jeux mécaniques avec un seul Snapshot 3D. Le Gocator 3109 permet à son utilisateur de réaliser des économies à tous les niveaux : moins d’appareils à installer, une plus grande diversité de contrôle et une haute vitesse d’exécution. Le balayage matriciel a par ailleurs l’avantage de ne nécessiter aucun réajustement pour effectuer des contrôles de précision. 

Le Gocator 3109 communique directement avec les automates (API) ou les robots : cela permet de supprimer un bon nombre de composants et de détails de configuration nécessaires à la mise en route du système et à la maintenance. Éviter l’installation d‘ordinateurs ou d’éléments supplémentaires permet ainsi d‘optimiser le système et de baisser de façon significative les coûts d’intégration. Le capteur précalibré en usine est ainsi immédiatement prêt à l’emploi.

Visitez le site :
www.stemmer-imaging.com

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Infos produits
Le puissancemètre portable Pronto-Si de Gentec-eo est arrivé ! L’appareil est constitué d’un boîtier robuste facile à prendre en main et son utilisation par l'intermédiaire des symboles explicites sur l'écran couleur tac [...]
Infos produits
Premier VST au monde doté d’une bande passante de 1 GHz, le module NI PXIe-5840 est conçu pour résoudre les problématiques des applications de conception et de test RF les plus exigeantes. « NI a redéfini l’instrumentation en 2 [...]
Infos marché
Frost & Sullivan décerne à Trescal le Prix 2016 du « prestataire européen de l’année pour les services d’étalonnage et de réparation» dans le cadre des prix des meilleures pratiques. Ce prix reconnaît l'e [...]
Infos produits
Faro Technologies annonce la sortie de PointSense et de VirtuSurv 17.0, les plugins de numérisation laser pour l’environnement Autodesk qui assure une compatibilité complète avec la gamme de produits Autodesk 2017 lancée dernièrement. La n [...]
Infos produits
En 2010, la réglementation française impose aux laboratoires de biologie médicale (LBM) d’être accrédités par le Cofrac pour au moins la moitié de leurs examens en 2016, puis pour la totalité de leur activité en [...]