En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous permettre de conserver votre identification et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Accepter Refuser

RECHERCHER SUR LE SITE
TOUTES LES RUBRIQUES
MESURES
CND
OPTIQUE
AUTOMATISMES
MANAGEMENT
DOSSIERS
A-LA-UNE
AGENDA
A lA UNE
INFOS MARCHE
INFOS PRODUITS
ARCHIVES
Revue Contrôles Essais Mesures
Infos marché

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Par
Chaque année, NI organise NIDays, une journée de conférences et d’échanges pour faire le point sur l’instrumentation virtuelle et la conception graphique de systèmes.

NIDays 2016 a connu une affluence de 1 088 visiteurs français et internationaux. L’événement, qui s’est déroulé le 10 mars dernier, a été organisé pour la première fois au Palais des Congrès de Paris.

Ce chiffre en légère baisse s’explique par un fléchissement du visitorat international, couplé à une importante grève des transports la veille de NIDays. Le nombre de visiteurs français s’est quant à lui maintenu, confirmant l’intérêt des ingénieurs et scientifiques de l’Hexagone pour l’événement. NIDays a également rassemblé bon nombre de groupes internationaux et de sociétés leaders qui ont pu profiter des 70 stands de l’exposition et participer à des tables rondes spécialisées. Des intervenants prestigieux, notamment de NXP, PSA et Areva, ont pu apporter leur témoignage lors des conférences plénières.

Développer des systèmes de test performants pour le plus grand accélérateur de particules au monde

Adriaan Rijllart, responsable de la section Mesure, Test et Analyse au CERN, était l’invité d’honneur de NIDays 2016. Il est revenu sur les défis techniques, en particulier en termes de test et mesure, du Grand collisionneur de hadrons (LHC).
« Au CERN, les physiciens et ingénieurs ont construit le plus grand instrument scientifique au monde pour étudier les particules fondamentales de la matière. C’est le Grand collisionneur de hadrons, installé à 100 mètres sous terre. Nous avons construit des systèmes de test depuis le début du projet LHC pour qualifier les milliers d’éléments supraconducteurs, dont des aimants de 35 tonnes. Mon équipe se charge également du support LabVIEW et PXI pour tous les utilisateurs du CERN. »

Autre thème phare de cette édition 2016 : l’Internet Industriel des Objets, comme l’a expliqué Eric Starkloff, vice-président exécutif, ventes et marketing, lors de la conférence plénière du matin : « Que l’on parle d’Internet des Objets, d’Industrie 4.0 ou de systèmes cyber-physiques, ce sont de formidables opportunités pour tous, pour créer de la valeur au sein des entreprises impliquées et pour développer des systèmes innovants. Ces opportunités passent par l’ajout de connectivité aux systèmes, l’optimisation de l’utilisation des données collectées et la mise en œuvre de systèmes plus intelligents. »

« C’est effectivement une nécessité pour les clients de NI et les acteurs de l’industrie d’avoir des systèmes de test et de mesure plus intelligents. NI en a fait sa mission depuis plus de 20 ans au travers de sa plate-forme basée sur LabVIEW, TestStand et le matériel PXI, pour réduire le temps et les coûts de test », a ajouté Richard Keromen, directeur marketing région Méditerranée et modérateur de la conférence plénière.

NIDays 2016, c’était aussi

  • une exposition de 70 stands, pour présenter les produits et solutions complémentaires proposés par les partenaires de NI. Cette zone d’exposition incluait cinq pôles NI dédiés au test automatique et à l’instrumentation, à l’acquisition de données et au conditionnement du signal, aux systèmes embarqués, aux services et à l’enseignement et recherche. Nouveauté cette année : un pôle Démo LAB dédié aux Makers. Des démonstrations ont été réalisées pour présenter l’utilisation des produits NI en live ;
  • 44 conférences au total, plénières et thématiques, dédiées à l’Internet Industriel des Objets, au prototypage rapide, au test automatique, aux systèmes embarqués, à la simulation et au test temps réel en boucle fermée et à l’acquisition de données. Au programme également, plusieurs conférences sectorielles : aéronautique et défense, ferroviaire, automobile et énergie ;
  • 14 sessions de travaux pratiques, dédiées notamment à la programmation graphique LabVIEW, au test et à la validation temps réel, à l’acquisition de données, à la conception de systèmes de contrôle/commande et embarqués, à la radio logicielle, aux systèmes embarqués pour l’enseignement, ou encore au test automatique avec la technologie PXI.

Pour la première fois, les visiteurs ont également pu s’entraîner sur une zone de travaux pratiques en libre-accès, pour tester à leur rythme produits, matériel et logiciels.

Visitez le site :
france.ni.com

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Infos produits
National Instruments annonce le lancement de NI-RFmx 2.2, la nouvelle version du logiciel de mesure avancée dédié aux systèmes de test RF au format PXI. Bien que la norme 5G ne soit pas encore définie, les ingénieurs peuvent associer ce l [...]
Infos marché
Au programme de ces rendez-vous, la découverte du nouveau calibrateur de pression portable CPH7000 avec son écran tactile et pompe intégrée, du thermomètre de précision multifonction CTR3000, d'un manomètre numérique ultra r [...]
Infos produits
À l’occasion du salon Forum Labo qui se déroulera du 28 au 30 mars 2017, Vaisala présentera Indigo 201, un nouveau dispositif hôte pour les sondes de mesure du dioxyde de carbone GMP251 et GMP252. Indigo 201 est le premier produit d'une sér [...]
Infos marché
Mises à l'honneur par le prix Nobel de chimie 2016, les nanomachines fournissent un travail mécanique aux plus petites échelles. À ces dimensions, les moteurs moléculaires ne peuvent cependant produire ce travail que dans un seul sens. Des cherc [...]
Infos produits
Danfoss lance un nouveau capteur de pression, le DST P92S, compatible pour des dispositifs certifiés SIL 2 et PL d. Ce nouveau capteur a été conçu pour offrir plus de sécurité, de performances, et pour réduire les coûts d&rsq [...]