En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous permettre de conserver votre identification et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Accepter Refuser

RECHERCHER SUR LE SITE
TOUTES LES RUBRIQUES
MESURES
CND
OPTIQUE
AUTOMATISMES
MANAGEMENT
DOSSIERS
A-LA-UNE
AGENDA
A lA UNE
INFOS MARCHE
INFOS PRODUITS
ARCHIVES
Revue Contrôles Essais Mesures
Infos marché

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Par

Le Cetim annonce la production en un temps record d’une poutre de parechoc en composites, nouveau démonstrateur produit à partir du procédé QSP dont l’objectif est de permettre à l’industrie automobile mais aussi aéronautique d’accéder à la production de pièces en composites à grande cadence et de bénéficier ainsi des atouts des composites notamment en terme de gain de poids. Le procédé QSP permet ainsi de produire une poutre de parechoc en matériaux composites (alors que celle-ci est habituellement métallique) à une cadence élevée, à bas coût, tout en obtenant des caractéristiques et des performances mécaniques optimisées, conformes à la spécification du segment de classe B. A l’origine du projet : un partenariat entre la société Snop et le Cetim, conclu à l’issue des JEC Awards 2015, pour développer une poutre de parechocs plus légère et à faible coût qui réponde aux spécifications OEM…

Une réduction de masse de 30 %, un coût unitaire de 10€ pour une cadence de 300 000 pièces par an

Après le triangle de suspension et la crashbox, la poutre de parechoc est le troisième démonstrateur du projet. Et il faut dire que les résultats sont plus qu’encourageants : 2 scénarios de crash validés sur 3, une réduction de masse de 30 % par rapport à son homologue en métal, un cout de série de la pièce en composite avoisinant les 10 €, et enfin une cadence de production validée à 300 000 pièces/an !

A cela plusieurs raisons : l’utilisation à 85 % d’un matériau de base à bas coût, un procédé innovant d’optimisation de la conception, une machine de coupe à ultrasons brevetée, une préforme produite à la minute grâce au QSP, un chauffage de la préforme de 3,3 à 5,7 mm d'épaisseur en moins de 90 secondes, des trous consolidés créés directement pendant le moulage pour permettre l'assemblage direct de la pièce dans le module d'extrémité avant du véhicule avec un système innovant… 

En comparaison à la solution métallique (estampage ou laminage), la production de la solution en composite nécessitera un investissement plus faible et optimise les coûts en cas de réduction de la production. Davantage de fonctions peuvent être intégrées dans le pare-chocs et optimiser le module avant. Enfin le risque de corrosion est nul.

La poutre de parechocs produite répond à l’ensemble des standards imposés sur ce type d’équipement (ECE42, CEE-R42, EuroNCAP standards).

Visitez le site :
www.cetim.fr

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Infos produits
National Instruments annonce le lancement de NI-RFmx 2.2, la nouvelle version du logiciel de mesure avancée dédié aux systèmes de test RF au format PXI. Bien que la norme 5G ne soit pas encore définie, les ingénieurs peuvent associer ce l [...]
Infos marché
Au programme de ces rendez-vous, la découverte du nouveau calibrateur de pression portable CPH7000 avec son écran tactile et pompe intégrée, du thermomètre de précision multifonction CTR3000, d'un manomètre numérique ultra r [...]
Infos produits
À l’occasion du salon Forum Labo qui se déroulera du 28 au 30 mars 2017, Vaisala présentera Indigo 201, un nouveau dispositif hôte pour les sondes de mesure du dioxyde de carbone GMP251 et GMP252. Indigo 201 est le premier produit d'une sér [...]
Infos marché
Mises à l'honneur par le prix Nobel de chimie 2016, les nanomachines fournissent un travail mécanique aux plus petites échelles. À ces dimensions, les moteurs moléculaires ne peuvent cependant produire ce travail que dans un seul sens. Des cherc [...]
Infos produits
Danfoss lance un nouveau capteur de pression, le DST P92S, compatible pour des dispositifs certifiés SIL 2 et PL d. Ce nouveau capteur a été conçu pour offrir plus de sécurité, de performances, et pour réduire les coûts d&rsq [...]