En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous permettre de conserver votre identification et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Accepter Refuser

RECHERCHER SUR LE SITE
TOUTES LES RUBRIQUES
MESURES
CND
OPTIQUE
AUTOMATISMES
MANAGEMENT
DOSSIERS
A-LA-UNE
AGENDA
A lA UNE
INFOS MARCHE
INFOS PRODUITS
ARCHIVES
Revue Contrôles Essais Mesures
Infos produits

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Par
La fonction « TEN° binning » conçue par Osram Opto Semiconductors élimine les désagréments d’ordre physiologique liés à la perception des couleurs entre différentes sources lumineuses.

Osram Opto Semiconductors a appliqué les derniers enseignements tirés d’une étude physiologique, menée sur les modalités de perception des couleurs par l’œil humain, pour résoudre une problématique vieille de 85 ans, à savoir pourquoi une même lumière émise par deux sources lumineuses LED distinctes, mais de caractérisation optique strictement identique, peut néanmoins paraître différente ?

Avec le « TEN° binning », le pionnier de l’éclairage supprime le décalage entre la mesure des coordonnées chromatiques émises par une source lumineuse à une seule LED, et la perception de la couleur correspondante par l’œil humain. Cette opposition entre perception chromatique et mesure effective est un phénomène bien connu des scientifiques depuis plusieurs décennies, qui revêt différentes formes. En éclairage général, il se produit en présence de plusieurs sources de lumière blanche diffusées par des LED dans un même espace, comme des spots, « wallwashers » et plafonniers.

En 2015, la Commission internationale de l’éclairage a publié un nouvel espace colorimétrique (CIE 170-2:2015) reposant sur plusieurs années de recherche approfondie. Outre l’axe physiologique de l’espace colorimétrique, le perfectionnement le plus important a trait à sa définition pour un angle d’observation de 10°. Osram a appliqué ces constats au marché de l’éclairage général avec un succès indéniable.

Alexander Wilm, responsable applicatif chez Osram Opto Semiconductors, explique comment se produisent ces écarts de couleurs dans des ensembles de LED de couleur blanche : « Les coordonnées chromatiques, en éclairage général, sont habituellement calculées dans l’espace colorimétrique mis au point par la CIE en 1931, qui retient un angle d’observation de 2°. Il est supposé que les cônes sensibles au bleu, au vert et au rouge, ces photorécepteurs situés sur la rétine responsables de la perception des couleurs, sont uniformément répartis et que la perception des couleurs pour l’angle de vision retenu est stable. En réalité, il n’en est rien, et la densité des pigments varie considérablement dans le champ de vision. »

« La plupart des gens ont déjà fait les frais de cette bizarrerie sans le savoir, et cela a une énorme incidence sur nombre de marchés. Dans le commerce et les musées, par exemple, les disparités chromatiques sont monnaie courante et bien souvent pénibles, puisqu’elles ne présentent pas une robe ou un objet sous le meilleur éclairage possible, ni de manière uniforme. Les plus grands artistes contemporains au monde veulent également que leurs œuvres puissent être admirées telles qu’ils les ont envisagées au départ », précise-t-il.

Osram a résolu ce problème en complétant l’espace colorimétrique Yxy à 2° de 1931 de la CIE avec celui baptisé *u*v* à 10° mis au point par la CIE en 2015. En étudiant la cohérence des couleurs non seulement pour un angle d’observation de 2° mais aussi pour un champ de vision nettement plus large, à 10°, le binning évalue plus précisément les écarts chromatiques dans des conditions d’observation objectives. La fonction « TEN° binning » est d’ores et déjà mise en œuvre dans le nouvelle Soleriq S 13, assurant une cohérence des couleurs sans précédent sous un éclairage LED.

Visitez le site :
www.osram-os.com/

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Infos produits
Après sept ans de développement, le premier imageur intelligent en empilement 3D du Leti, institut de CEA Tech, vient de voir le jour. Baptisé Rétine, il analyse les images en un temps record, en amenant la puissance de calcul au plus près du ca [...]
Infos marché
Créé en 2009, le Prix LNE de la Recherche, vise à récompenser les chercheurs contribuant à la réussite et à la réputation scientifique du Réseau national de la métrologie française qu’il pilote et [...]
Infos marché
Fort d’une demande accrue des industriels (32% de nouveaux exposants), Forum Labo (salon des fournisseurs de matériels et services pour le laboratoire des domaines de la recherche, de l'analyse et du contrôle), une manifestation du CIFL, étend sa surface [...]
La division Manufacturing Intelligence de Hexagon lance aujourd'hui la nouvelle machine à mesurer tridimensionnelle (MMT) Leitz Reference BX conçue pour l'industrie des aubes et du verre. Ce système spécialisé combine des technologies phares pou [...]
Infos produits
Avec des plans toujours plus compliqués et des angles de moins en moins droits, il est nécessaire de contrôler davantage de points et les inspections nécessitent davantage de données. Ces grandes quantités de données sont obtenues e [...]