En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous permettre de conserver votre identification et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Accepter Refuser

RECHERCHER SUR LE SITE
TOUTES LES RUBRIQUES
MESURES
CND
OPTIQUE
AUTOMATISMES
MANAGEMENT
DOSSIERS
A-LA-UNE
AGENDA
A lA UNE
INFOS MARCHE
INFOS PRODUITS
ARCHIVES
Revue Contrôles Essais Mesures
Infos marché

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Par

Le groupe Institut de soudure et le groupe Ortec ont signé un accord pour la reprise à compter du 1er avril 2018 de l’activité CND, END et métrologie d’Orys, filiale du Groupe Ortec. Cette reprise confirme la volonté du groupe Institut de soudure de poursuivre sa stratégie de développement sur le marché nucléaire.

Le Groupe Institut de Soudure présent dans toutes les régions françaises du secteur nucléaire

En reprenant les activités END, CND et métrologie d’Orys, le groupe Institut de Soudure complète sa couverture géographique en s’implantant dans le Centre-Val de Loire, une région majeure du secteur nucléaire avec 14 réacteurs en activité sur un parc total de 58 réacteurs en France. La région offre également une visibilité longue en termes d’activité en s’inscrivant dans le programme d’investissement “grand carénage” sur la période 2014-2025. La reprise permettra également au groupe Institut de soudure d’élargir son offre, notamment sur les prestations d’étalonnage et de vérification d’équipements, en se positionnant sur le marché de la métrologie.

Une reprise d’activité génératrice de valeurs pour les clients du groupe Institut de soudure

Avec cet accord, le groupe Institut de soudure intègre dans ses effectifs la totalité des 24 salariés localisés sur deux sites, à Avoine près de la centrale de Chinon et à Ouzouer-sur-Loire près de la centrale de Dampierre. Le Groupe signera un bail commercial pour ces deux sites qui viendront compléter son maillage territorial en France. L’opération permet au Groupe d’acquérir un portefeuille de clients supplémentaires et de devenir un prestataire de rang 1 d’EDF. Au-delà, l’activité reprise a un fort potentiel de développement. L’intégration au groupe Institut de soudure apportera des synergies, une offre plus globale et un positionnement fort auprès des acteurs locaux de chaudronnerie et tuyauterie industrielles.

Sylvain de Lescazes, président du groupe Institut de soudure a souligné que « ce projet de croissance externe s’inscrit parfaitement dans la stratégie du Groupe, en lui permettant de poursuivre sa diversification. C’est une opportunité pour le Groupe. La structure que nous reprenons nous permettra d’intégrer des salariés dont les compétences sont localement reconnues de longue date ».

Visitez le site :
www.isgroupe.com

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

PTC obtient le meilleur score devant GE, ABB et Siemens, et complète ainsi son impressionnant palmarès de distinctions dans l’industrie PTC a annoncé que sa plateforme ThingWorx arrive en tête du classement des plateformes d’innovation indus [...]
Infos marché
Framatome va faire évoluer le système de contrôle-commande du parc des réacteurs 900 MWe d’EDF en France. Dans la continuité des études déjà lancées et en cours depuis 2015, les premières opérations [...]
Infos marché
Le groupe CNPP vient d’acquérir la société HTS Expert Consulting pour créer une nouvelle entité dédiée aux risques numériques : CNPP Cybersecurity. L’ambition associée à cette acquisition est de cr& [...]
Infos produits
Le nouveau capteur laser optoNCDT 1750LL est utilisé dans les mesures de distances hautement précises sur les surfaces métalliques et les surfaces structurées. Sa lumière ovale apte à compenser des interférences physiques caus&eacu [...]
Infos marché
La stratégie présentée par le nouveau directeur de la recherche d’IMT Lille Douai, Jean-Christophe Baudez, au travers d’un programme intitulé « Lille Douai 2030 » doit faire émerger clairement l’identité scie [...]