En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous permettre de conserver votre identification et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Accepter Refuser

RECHERCHER SUR LE SITE
TOUTES LES RUBRIQUES
MESURES
CND
OPTIQUE
AUTOMATISMES
MANAGEMENT
DOSSIERS
A-LA-UNE
AGENDA
A lA UNE
INFOS MARCHE
INFOS PRODUITS
ARCHIVES
Revue Contrôles Essais Mesures
Infos produits

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Par

Le spécialiste suisse de l’emballage Bachmann Forming AG s’appuie sur l’Artec Space Spider et Artec Studio pour créer des emballages alimentaires, et gagner ainsi du temps et de l’argent.

Bonbons et chocolat sont incontournables pour célébrer les grandes occasions que sont les anniversaires, Pâques, ou les fêtes de Noël. Mais ces événements sont tout aussi importants pour l’industrie du packaging, qui conçoit de magnifiques emballages pour nos pères Noël en chocolat et autres lapins de Pâques. Ces sociétés sont en effet pleinement conscientes du fait que les consommateurs s’arrachent avant tout les produits les plus attractifs. Et désormais, la tendance est aux emballages durables, personnalisés et faciles à créer. Bachmann Forming AG, filiale du groupe familial Bachmann basée à Hochdorf près de Lucerne, produit des solutions d’emballage sur mesure, intelligentes et de la plus haute qualité.
Pour accroître son rendement, l’entreprise utilise désormais des scanners Artec 3D fournis par la société 3D Model, qui a également dispensé une formation complète.

« Définir la forme d’un objet n’aura jamais été aussi facile. Nous sommes ravis de voir que, grâce à notre soutien, notre client Bachmann Forming peut désormais rationaliser et accélérer ses processus », déclare Christiane Fimpel de 3D Model.

Créer un modèle : les scanners 3D remplacent les tâches manuelles et fastidieuses

Comment crée-t-on l’emballage idéal pour un lapin en chocolat de nos jours ? Comme par le passé, il faut créer un master, ou maître modèle. Jusqu’à une dizaine d’années de cela, la plupart des modèles originaux étaient faits à la main – découpés avec une fraiseuse manuelle, ou moulés avec de la pâte à modeler puis polis. Le processus entier pouvait prendre jusqu’à 20 heures en fonction du produit. Ces dernières années, cependant, la procédure a radicalement changé avec l’avènement de la numérisation. Les modèles sont désormais conçus à l’aide de logiciels de CAO et fabriqués à l’aide de fraiseuses à commande numérique assistées par ordinateur.

Bachmann Forming était à la recherche d’une solution permettant de numériser des formes faites à la main rapidement et avec une grande précision. Celle-ci aurait été particulièrement utile pour les emballages de produits alimentaires, ces derniers étant généralement fabriqués à l’aide de données de CAO.

Aucun marqueur : le scanner Artec peut capturer des données sans repère d’orientation supplémentaire

Bachmann Forming a alors découvert les scanners Artec 3D. L’Artec Space Spider crée des données à partir d’objets qui demanderaient trop de temps et seraient trop complexes à mesurer à la main. « Nous avons été impressionnés par la simplicité d’utilisation, ainsi que par les capacités de suivi de géométrie et de texture du Space Spider », confie Jörg Nussbaum, ingénieur concepteur chez Bachmann. « En outre, la capture d’informations de colorimétrie aide à créer plus facilement des visualisations photoréalistes lors de la phase de conception. »

L’un des principaux avantages des appareils Artec est que contrairement aux autres scanners 3D, ils n’ont pas besoin que des marqueurs soient collés sur l’objet pour maintenir un suivi précis et assurer l’alignement des scans. En effet, les algorithmes du logiciel en analysent à la fois les données géométriques et colorimétriques. « Il serait assez difficile de coller quelque chose sur du chocolat ou des pralines, par exemple », explique Jörg Nussbaum.

Pour le produit fini, Bachmann utilise un processus de thermoformage au cours duquel un film de plastique est d’abord chauffé afin de le ramollir. Sous vide, le film est ensuite étiré sur le master, qui possède de petits trous l’aspirant à l’intérieur. Il adhère ainsi au modèle et en prend la forme. Enfin, le film doit être refroidi jusqu’à ce qu’il devienne solide, stade à partir duquel il peut alors être décollé.

Fonctionnement : le processus de scan étape par étape

Après la livraison des lapins en chocolat par le fabricant, le processus débute. Plusieurs scans de l’objet sont alors réalisés sous différents angles, puis alignés sur l’ordinateur. La couleur sombre du chocolat ne pose pas de problème pour l’opération – seules les surfaces réflectives et incolores peuvent nécessiter des retouches manuelles. Les données sont traitées dans le logiciel Artec Studio avant d’être préparées afin de procéder à un travail de rétro-ingénierie dans Geomagic Design X. Elles sont ensuite exportées sous forme de solide (données STEP) ou importées directement dans NX (un outil de CAO de Siemens) via l’interface de conception. Pour la visualisation, des données VRML sont créées dans Artec Studio, puis rendues dans Cinema 4D (un logiciel de modélisation 3D). La société n’a eu besoin que d’une heure pour réaliser l’ensemble de la procédure – soit un résultat incomparable avec la méthode traditionnelle de production, qui aurait nécessité jusqu’à 20 fois plus de temps.

Les scans sont généralement traités dans le mode pilote automatique d’Artec Studio, qui modifie automatiquement les données. L’utilisateur doit simplement répondre à une série de questions simples sur les caractéristiques de l’objet scanné. Ensuite, ArtecStudio efface toute donnée indésirable, aligne automatiquement les scans, et choisit les algorithmes 3D les plus efficaces compte tenu des données à disposition. Le résultat est un modèle en 3D extrêmement précis.

« C’est génial de voir avec quelle rapidité des formes complexes peuvent se retrouver numérisées à l’écran. La possibilité d’utiliser un scanner en interne représente un gain de temps immense. La simplicité d’utilisation est un véritable gage de réussite, et nous sommes très satisfaits des résultats », déclare Jörg Nussbaum.

Résultat : plus rapide, moins cher, plus précis

Grâce aux scanners Artec 3D, il est possible de créer des emballages de chocolat parfaitement adaptés. Le lapin profite ainsi d’une seconde peau ! « Avant de nous procurer le Space Spider, il nous fallait externaliser ce type de tâches, ce qui était très chronophage et coûteux. Le prestataire scannait le lapin comme il était, dans les moindres détails. Le modèle en 3D reflétait donc toutes les aspérités. Aujourd’hui, nous pouvons intervenir immédiatement pendant la phase de traitement afin de supprimer ces parties. » Jörg Nussbaum est également ravi du gain de temps dont profite son entreprise, étant donné que passer par des prestataires pouvait nécessiter jusqu’à deux semaines. « Puisque nous faisons les choses nous-mêmes, nous pouvons nous occuper des scans dès que nous avons le temps. Dans le monde des emballages, il faut faire preuve de rapidité et d’innovation. Avec l’Artec Space Spider, nous avons trouvé un outil qui nous aidera sur une multitude de projets. »

Visitez le site :
https://www.artec3d.com/fr

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Infos produits
L'utilisation de « SUPER-TECHNOPOLYMERES » associé à l'expérience d'ELESA depuis plusieurs décennies dans le design et le moulage des matières en plastique, a rendu possible la réalisation d'une gamme de composants pour les ma [...]
Infos marché
Le centre de vente augmente la proximité avec les clients grâce à un nouveau bâtiment Afin d'améliorer l'assistance clientèle pour le marché portugais, Endress+Hauser a investi 800 000 euros dans la construction d'un immeuble de bure [...]
Infos marché
Le Groupe Endress+Hauser a déposé 261 brevets en 2017 Endress+Hauser a déposé 261 demandes de brevets en 2017. La société possède un total de 7 479 droits de propriété actifs dans le monde entier. Les innovateurs son [...]
Infos produits
Le débitmètre Picomag allie une fonctionnalité exceptionnelle à un design solide Avec son débitmètre Picomag, Endress+Hauser a impressionné le jury des Red Dot Design Awards et a reçu le label de qualité Red Dot dans [...]
Infos marché
Endress+Hauser Conducta, spécialiste de l'analyse des liquides, reçoit l'European Business Award et le label de qualité TOP JOB Pour la cinquième année consécutive, Endress+Hauser Conducta a reçu l'European Business Award. Le centr [...]