En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous permettre de conserver votre identification et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Accepter Refuser

RECHERCHER SUR LE SITE
TOUTES LES RUBRIQUES
MESURES
CND
OPTIQUE
AUTOMATISMES
MANAGEMENT
DOSSIERS
A-LA-UNE
AGENDA
A lA UNE
INFOS MARCHE
INFOS PRODUITS
ARCHIVES
Revue Contrôles Essais Mesures
Infos marché

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Par

L’équipementier aéronautique de rang 1, Latécoère, a inauguré hier sa toute nouvelle unité de production de pièces élémentaires métalliques basée à Toulouse-Montredon. Investissement stratégique du plan Transformation 2020, cette usine du futur 4.0 digitalisée, connectée et automatisée inscrit le leader mondial des meubles avionique et des portes d’avion dans une stratégie de reconquête industrielle à l’heure où le secteur aéronautique est en proie à de profondes mutations.

Les groupes centenaires n’ont pas l’agilité des start-up, capables de virage à 180° en quelques mois. Latécoère, qui a fêté ses cent ans l’an dernier, montre le contraire. Le 13 juillet 2017, l’équipementier de premier rang qui intervient dans les aérostructures et les systèmes d’Interconnexion posait la première pierre de son usine 4.0 sur la zone d’activité de Montredon, près de Toulouse.

En un temps record, à peine 10 mois, le bâtiment sortait de terre. Et en février dernier, les premières pièces élémentaires en aluminium étaient produites sur ce site équipé de cellules automatisées.

Une production de 500.000 pièces par an

Cette smart factory s’inscrit dans le cadre du plan de réorganisation baptisé « Transformation 2020 » lancé en 2016 afin de répondre à de nombreux enjeux industriels, commerciaux et stratégiques et de contribuer à la digitalisation de l’entreprise.

« Dans un contexte de profonde mutation organisationnelle, énergétique, sociétale et environnementale, Latécoère innove pour répondre aux exigences imposées par ces enjeux, explique Yannick Assouad, CEO du groupe Latécoère. Grâce à un environnement digital et des installations de pointe, ce site labellisé « Usine du Futur » confirme la place stratégique de la R&T au sein des process industriels de Latécoère. La digitalisation est au cœur de la réorganisation 4.0 et des schémas industriels intelligents ».

En effet, l’usine nouvelle génération de 6 000 m² combine automatisation et process novateurs qui s’appuient sur l’Internet des objets et solutions RFID pour un site de production zéro papier. Objectif : réduire les temps de cycle de production, ramenés de plusieurs mois à quelques semaines.

Avec une équipe de 150 personnes à terme, le groupe vise la production de 5 à 600 000 pièces par an à l’horizon 2020.

Labélisée « vitrine de l’industrie du futur » par l’Alliance Industrie du Futur, partenaire de la « French Fab », l’usine vient d’entrer en service, une extension de 3 000 m² du site est prévue en 2019 pour accueillir les activités de traitement de surface et de peinture qui démarreront en 2020.

Dès 2019, les activités de chaudronnerie seront également transférées du site toulousain de la rue de Périole vers cette nouvelle usine.

Fort soutien européen avec la BEI

La construction de ce nouveau site industriel a été possible grâce au soutien de la Banque européenne d’investissement (BEI) qui est la Banque de l’Union Européenne avec un financement de 55 millions d’euros. Octroyé à des conditions financières attractives grâce à la notation triple A de la BEI, ce financement bénéficie également de garantie européenne dans le cadre du Plan d’investissement pour l’Europe appelé plus communément Plan Juncker.

« Cette Usine du Futur est un projet industriel ambitieux que la Banque de l’Union européenne est très fière de soutenir au cœur d’une région particulièrement dynamique » a déclaré Ambroise Fayolle, Vice-Président de la BEI. Et de rajouter : « Avec ce nouveau financement dans le cadre du plan Juncker, c’est un signal fort que la BEI souhaite donner aux entreprises innovantes et au secteur industriel en France et en Europe. »

Le financement de la BEI permettra également de soutenir les activités de Recherche, Développement et d’Innovation de Latécoère dans l’objectif de conquérir de nouveaux marchés grâce à la mise au point de procédés et de technologies très avancées et ainsi d’améliorer la compétitivité de Latécoère dans un objectif d’excellence industrielle.

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Infos produits
L'utilisation de « SUPER-TECHNOPOLYMERES » associé à l'expérience d'ELESA depuis plusieurs décennies dans le design et le moulage des matières en plastique, a rendu possible la réalisation d'une gamme de composants pour les ma [...]
Infos marché
Le centre de vente augmente la proximité avec les clients grâce à un nouveau bâtiment Afin d'améliorer l'assistance clientèle pour le marché portugais, Endress+Hauser a investi 800 000 euros dans la construction d'un immeuble de bure [...]
Infos produits
Le débitmètre Picomag allie une fonctionnalité exceptionnelle à un design solide Avec son débitmètre Picomag, Endress+Hauser a impressionné le jury des Red Dot Design Awards et a reçu le label de qualité Red Dot dans [...]
Infos marché
Le Groupe Endress+Hauser a déposé 261 brevets en 2017 Endress+Hauser a déposé 261 demandes de brevets en 2017. La société possède un total de 7 479 droits de propriété actifs dans le monde entier. Les innovateurs son [...]
Infos produits
Assurez la disponibilité de votre installation avec un effort minimum Dans les appareils de mesure, la technologie Heartbeat organise des messages de diagnostic clairs et standardisés indiquant ce qui doit être fait pour maintenir l'installation en termes &eac [...]