En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous permettre de conserver votre identification et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Accepter Refuser

RECHERCHER SUR LE SITE
TOUTES LES RUBRIQUES
MESURES
CND
OPTIQUE
AUTOMATISMES
MANAGEMENT
DOSSIERS
A-LA-UNE
AGENDA
A lA UNE
INFOS MARCHE
INFOS PRODUITS
ARCHIVES
Revue Contrôles Essais Mesures
Infos produits

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Par

Le laboratoire Emitech dédié aux essais de compatibilité électromagnétique et tests électriques propose à ses clients, depuis octobre 2018, l’utilisation du seul banc de test en France dédié aux équipements électriques/électroniques des véhicules électriques. Cet équipement, installé dans les nouveaux bâtiments du groupe à Saint-Quentin-en-Yvelines, applique les variations du réseau électrique sur 400 volts et 800 volts.

Le marché des véhicules électriques s’avère prometteur et a pris une forte ampleur ces dernières années. Après avoir débuté leurs rédactions début 2015, les constructeurs automobiles ont désormais finalisé leurs cahiers des charges pour ce type de véhicule. Emitech effectue ses campagnes de tests d’après ces cahiers des charges et d'après les normes en vigueur auxquels les sous-traitants sont soumis.

Les ingénieurs d’Emitech ont suivi attentivement l’évolution des spécifications, et ont travaillé pendant une année sur le sujet afin de proposer le premier moyen d’essais en France pour les véhicules électriques, le plus en adéquation possible avec les cahiers des charges constructeurs. L’entreprise a ainsi investi 200 000 € pour ce nouveau service.

Le banc est constitué de 2 sources 4 quadrants. En nominal, il permet de délivrer des tensions de +/- 570Vdc sous 24 ampères. Avec 2 sources identiques, une matrice permet de les coupler soit en série soit en parallèle, pour doubler ces valeurs (+/-1140 volts ou 48 ampères).

Les tests portent sur les différents profils d’alimentation et leurs variations sur la linéarité de la tension de la batterie d’un véhicule électrique. On peut ainsi déterminer la bonne tenue aux variations électriques des futurs équipements embarqués dans ces véhicules tels que le chauffage, la climatisation ou encore les chargeurs et ainsi valider leur qualité intrinsèque.

Les opérateurs ont suivi une formation spécifique à la norme NF C18-550 pour mener en sécurité les essais (opérations sur les véhicules et les engins à motorisation thermique, électrique ou hybride ayant une source d’énergie électrique embarquée et prévention du risque électrique.).
Ce nouveau moyen permettant une mise en oeuvre optimale de ce type d’essais, le laboratoire enregistre une forte demande qui devrait encore progresser au vu du nombre de programmes lancés par les différents constructeurs sur le marché des véhicules électriques.

Visitez le site :
www.emitech.fr

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Infos produits
Creaform, un leader mondial en solutions de mesure 3D portables automatisées, a annoncé l’ajout du scanner 3D Academia 50 à sa suite de solutions didactiques Academia. Ce scanner 3D portable professionnel est, selon l'entreprise, « la solution id& [...]
Infos produits
Artec 3D, développeur et fabricant mondialement connu de matériel et de logiciels 3D professionnels, annonce le lancement d'une application à distance pour son scanner laser longue portée Artec Ray, offrant aux utilisateurs une grande flexibilité [...]
Infos produits
Une résolution puissante de 640 x 480 pour mesurer des éléments indécelables à l’œil nu et deux ergonomies différentes pour des applications terrain exigeantes. Ces nouveaux modèles aux ergonomies différentes l&r [...]
Infos produits
Siemens Smart Infrastructure complète son offre de produits pour installations CVC avec les vannes intelligentes, ses premières vannes dynamiques auto-optimisées connectées au cloud. Composées d’une vanne de régulation 2 voies, d&rs [...]
Infos produits
La société Hexagon Manufacturing Intelligence affirme que 50 % des métiers sont amenés à changer au cours des dix prochaines années, et sera un des acteurs de cette profonde mutation en fournissant à ses clients des technologies in [...]