En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous permettre de conserver votre identification et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Accepter Refuser

RECHERCHER SUR LE SITE
TOUTES LES RUBRIQUES
MESURES
CND
OPTIQUE
AUTOMATISMES
MANAGEMENT
DOSSIERS
A-LA-UNE
AGENDA
A lA UNE
INFOS MARCHE
INFOS PRODUITS
ARCHIVES
Revue Contrôles Essais Mesures
Infos produits

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Par
Configuration 10 antennes. © Iram - F. Gueth

Symétrie a été choisie pour fournir les positionneurs des subréflecteurs des douze antennes du télescope Noema situé au Pic de Bure dans les Hautes Alpes.

Développé et opéré par l’IRAM, l’Institut de radioastronomie millimétrique, Noema sera le radiotélescope millimétrique le plus puissant de l’hémisphère nord grâce à l’ajout de six nouvelles antennes, portant leur nombre total de six à douze. Le subréflecteur est l’équivalent d’un miroir secondaire sur un télescope optique, il va renvoyer les ondes millimétriques collectées par le réflecteur primaire vers l’instrument, qui permettra ensuite d’analyser les images obtenues pour étudier les origines et l’évolution de l’Univers.

En collaboration avec l’Iram, Symétrie a conçu un système spécifique sur la base de l’hexapode standard Breva suivant ces principaux objectifs : fiabilité dans un environnement de haute montagne, performances mécaniques, légèreté, entretien facile et coûts maîtrisés.

Les caractéristiques principales de cet hexapode sont ses grandes courses, ses plateformes composites à base de fibre de carbone et la conception thermique optimisée de l’ensemble subréflecteur-support. L’amélioration des déformations sous contrainte thermique est significative grâce un dispositif de découplage thermomécanique spécifique fabriqué à partir d’Invar. L’Invar est un alliage de fer et de nickel connu pour son très faible coefficient de dilatation thermique de 1 µm/m/°C.

Dans un premier temps, Symétrie a réalisé un premier hexapode qui a passé des tests de vieillissement accéléré en enceinte climatique ainsi qu’un hiver complet au sommet du plateau de Bure pour évaluer la résistance du système et de ses composants dans des conditions environnementales particulièrement rudes.

A l’issue des tests concluants sur le premier hexapode, l’Iram a décidé d’équiper le reste des nouvelles antennes ainsi que les anciennes sur la base du modèle d’hexapode testé. Ainsi douze hexapodes Symétrie seront installés sur Noema d’ici 2022.

Visitez le site :
www.symetrie.fr

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Infos produits
Le sujet de la qualité de l’air intérieur exige aujourd’hui de la part des organisations une grande proactivité qui les pousse à multiplier les actions en faveur, voire au-delà des normes établies pour les sites commerciaux ou [...]
Infos produits
Forte de ses 30 ans d’expérience dans le domaine des observations sous fort grossissement, Keyence lance sa 5e génération de microscopes numériques qui allie algorithmes de traitement d’image performants, caméra 4K et fonctionnalit&e [...]
Infos produits
La division Hexagon Manufacturing Intelligence lance le scanner laser 3D RS6, un modèle phare pour la nouvelle génération de bras de mesure portables Absolute Arm, lancée en 2018. Ce nouveau laser fournit des données de nuage de points de tr&egr [...]
Infos produits
Le nouveau logiciel d'analyse d'images Olympus Stream 2.4 permet aux utilisateurs de tous niveaux d'expérience d'effectuer des analyses complexes d'images, allant de l'acquisition d’images à la génération de rapports standard, quel que soit l'&ea [...]
Infos produits
Artec 3D, développeur et fabricant mondialement connu de matériel et de logiciels 3D professionnels, annonce la sortie d'Artec Turntable, un plateau tournant intelligent offrant un suivi automatique pour la création de scans 3D sans défaut des petits o [...]