En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous permettre de conserver votre identification et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Accepter Refuser

RECHERCHER SUR LE SITE
TOUTES LES RUBRIQUES
MESURES
CND
OPTIQUE
AUTOMATISMES
MANAGEMENT
DOSSIERS
A-LA-UNE
AGENDA
A lA UNE
INFOS MARCHE
INFOS PRODUITS
ARCHIVES
Revue Contrôles Essais Mesures
Infos produits

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Par

Eddyfi Technologies annonce la sortie du dernier détecteur de défauts M2M Gekko.

Selon l’entreprise, le Gekko, lancé en 2013, a apporté un nouveau souffle au marché des appareils portatifs par ultrasons. « Pour la première fois, un appareil multiéléments et TOFD mettait à disposition la technologie TFM temps réel permettant d’améliorer la résolution des images et la couverture de zone. L’interface utilisateur, moderne et intuitive, a aussi largement contribué à son succès », indique le communiqué.

Dans le sillage de son prédécesseur, le nouveau Gekko intègre les dernières évolutions de l’électronique qui permettent de gagner en sensibilité et en qualité d’image (meilleur rapport signal sur bruit) tout en augmentant notablement la durée d’autonomie des batteries (jusqu’à 6 heures). Un nouvel écran tactile résistif brillant permet une utilisation avec des gants sur chantier. Embarquant un disque dur SSD de 256 Go de série et un port ultrarapide USB 3, la gestion des fichiers de données est facilitée. Un mode de connexion à distance via Wi-Fi et une prise en main du système à distance améliorent sa connectivité. Un nouveau connecteur LEMO IP68 assure la robustesse et la compatibilité avec les scanners de l’industrie (jusqu’à 3 axes encodés disponibles).

La nouvelle version 3.0 du logiciel Capture permet notamment d’accélérer l’inspection TFM avec des images plus grandes et une meilleure résolution, de proposer un “scan plan” intégré pour la préparation de l’inspection et un module optimisé pour le contrôle adaptatif. Il intègre également un ensemble de nouvelles fonctionnalités demandées par les utilisateurs.

Disponible en différentes configurations (32:128 PR, 64:64 PR, 64:128 PR), le nouveau Gekko propose des solutions pour un grand nombre d’applications : contrôle de soudures, caractérisation de défauts, contrôle de zones corrodées, détection des stages précoces de HTHA, etc. En combinant les avantages des appareils multiplexés, le nouveau Gekko respecte toutes les procédures standards en multiéléments nécessitant 128 éléments ou plusieurs sondes, et de couvrir de très grandes zones à inspecter. Tout en proposant les dernières fonctions pour la TFM et l’expertise.

Visitez le site :
www.eddyfi.com

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Infos marché
Testia, filiale d'Airbus spécialisée dans les services et outils d’inspection d’aérostructures, a reçu le Grand Prix V.I.E Entreprises dans la catégorie ETI (entreprises de taille intermédiaire), en présence de Jean-Bap [...]
Infos produits
Grâce aux avancées réalisée par les partenaires du projet européen Sherloc et à son sous-projet Sherloc QSP, les composites font un pas de plus dans le monde aéronautique, en y apportant la perspective de produire les pièces [...]
La durée de vie des batteries lithium-ion est altérée, entre autres, par la formation de lithium métallique sur l'électrode négative à base de graphite (phénomène connu sous le terme de Lithium-plating). Afin de mieux [...]
Infos produits
Comment fiabiliser le contrôle manuel des pièces industrielles ? La vérification manuelle de la santé d’une pièce par CND est une tâche complexe pour les opérateurs. A l’aide d’une sonde, ils doivent parcourir la su [...]
Infos produits
Dans le domaine du contrôle santé intégré ou Structural Health Monitoring (SHM) les méthodes actives, qui consistent à émettre une onde dont on étudie la modification quand elle rencontre un défaut, se différenc [...]