En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous permettre de conserver votre identification et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Accepter Refuser

RECHERCHER SUR LE SITE
TOUTES LES RUBRIQUES
MESURES
CND
OPTIQUE
AUTOMATISMES
MANAGEMENT
DOSSIERS
A-LA-UNE
AGENDA
A lA UNE
INFOS MARCHE
INFOS PRODUITS
ARCHIVES
Revue Contrôles Essais Mesures
Infos produits

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Par

SKF et son partenaire Boralex, leader sur le marché canadien et premier acteur indépendant de l'éolien terrestre en France, travaillent ensemble au développement d'un nouveau tableau de bord destiné à aider les exploitants de parcs éoliens dans l’optimisation de la rentabilité de leurs équipements. Ce tableau de bord permet de réduire les coûts et de prendre des décisions de planification sur la base de données issues de différentes sources : maintenance conditionnelle, durée de service restante estimée (“remaining useful life”) et délais relatifs aux pièces de rechange.

Le tableau de bord – ou “Wind Reliability Dashboard” dans sa version originale – est une évolution des outils actuels de maintenance conditionnelle et maintenance prédictive SKF. Il va plus loin en permettant la collecte et l'analyse de données relatives à tous types de systèmes de type CMS, qu’ils soient ou non de marque SKF.

Le tableau de bord est actuellement testé sur le terrain par Boralex, partenaire de développement de SKF. « Nous travaillons en collaboration étroite avec les ingénieurs SKF à chaque étape du projet, de la définition des besoins fonctionnels, jusqu'aux tests en conditions réelles, en passant par le développement proprement dit du système, pour aider SKF à affiner le modèle du tableau de bord », explique Jérôme Gardyn, analyste CMS pour Boralex.

Ce système assure un suivi de la durée de vie des pièces sur la base de précédents cas de détection de défauts par les systèmes CMS. Selon SKF, la base de données de fiabilité des composants ainsi constituée permet d'aller plus loin dans le domaine de la maintenance prédictive avec une meilleure gestion des risques.

Le tableau de bord collecte également des informations en provenance des systèmes de maintenance et de la chaîne d’approvisionnement. Il permet ainsi de faire, par exemple, concorder les délais relatifs aux pièces de rechange avec la durée de vie utile restante de l'équipement.

Enfin, il peut fournir aux systèmes externes de gestion de la maintenance assistée par ordinateur (GMAO) des indicateurs clés pour les bonnes pratiques de maintenance. Par exemple : les temps moyens entre défaillances et les délais d'approvisionnement des pièces.

« Les exploitants de parcs éoliens sont soumis à des pressions croissantes à mesure que les éoliennes sortent de leur période de garantie et que le contexte en matière de prix des énergies renouvelables devient de plus en plus difficile, explique Jonathan Day, développement analytique et digitalisation pour SKF. Il est par conséquent primordial de trouver des moyens de réduire les coûts d’Opex. C'est ce qui a motivé le développement du “Wind Reliability Dashboard” qui devrait aider chaque exploitant à améliorer la rentabilité de son activité. Ce tableau de bord est destiné à favoriser la communication entre les équipes opérationnelles et de planification sur les issues critiques de maintenance. Il facilite en outre l'identification et la prédiction des problèmes sur les lignes d’arbres, la gestion logistique des pièces de rechange et la réduction des risques grâce à un processus décisionnel fondé sur les données. »

« Nous avons également ajouté au tableau de bord des liens directs vers des informations de disponibilité de la chaîne d'approvisionnement SKF par le biais de la logique de “chaîne d'approvisionnement 4.0”, de manière à optimiser la planification des stocks et à réduire le coût total », précise Jan Levander, Chef de projet Logistique 4.0 pour SKF.

« Nous voyons dans ce tableau de bord un moyen efficace et innovant de rationaliser des éléments essentiels au cœur de nos activités. Notre collaboration avec SKF nous permet d'accéder à de nouvelles données d’expertise qui devraient nous aider à réduire nos coûts d'exploitation tout en améliorant la fiabilité et la prédictibilité de la production avec, à la clé, un meilleur service offert à tous nos clients », conclut Giannino Martin, directeur adjoint de l’excellence opérationnelle pour Boralex.

Visitez le site :
www.skf.fr

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Infos marché
Le groupe Isovolta, l'un des majors européens dans l'industrie des composites, vient de céder sa filiale française à ICM Industrie, basé à Chassieu, en métropole lyonnaise, spécialisée dans l'usinage de matéria [...]
Infos produits
La société Hexagon Manufacturing Intelligence affirme que 50 % des métiers sont amenés à changer au cours des dix prochaines années, et sera un des acteurs de cette profonde mutation en fournissant à ses clients des technologies in [...]
Infos marché
A l’issue de l’Assemblée générale ordinaire du Groupement des Industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas), qui s’est tenue le 4 juillet dernier, Éric Trappier, PDG de Dassault Aviation, a été r [...]
Infos marché
La médaille d'or du CNRS, l’une des plus prestigieuses récompenses scientifiques françaises, distingue cette année le physico-chimiste franco-norvégien Thomas Ebbesen. Ses travaux en nanosciences, fortement interdisciplinaires, couvrent de [...]
Infos marché
Le conseil d’administration de l’Institut de Soudure a nommé, à compter du 25 avril 2019, Antoine Legros président du groupe institut de soudure en remplacement de Sylvain de Lescazes qui a fait valoir ses droits à la retraite. Antoine Legr [...]