En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous permettre de conserver votre identification et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Accepter Refuser

RECHERCHER SUR LE SITE
TOUTES LES RUBRIQUES
MESURES
CND
OPTIQUE
AUTOMATISMES
MANAGEMENT
DOSSIERS
A-LA-UNE
AGENDA
A lA UNE
INFOS MARCHE
INFOS PRODUITS
ARCHIVES
Revue Contrôles Essais Mesures
Infos marché

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Par

Voilà une bonne nouvelle : les industries mécaniques ont enregistré une hausse de 3,9 % de leur chiffre d'affaires en 2010, à 101, 2 milliards d'euros. Ce redressement est d'autant plus spectaculaire que le premier semestre 2010 avait été difficile, avec une activité en baisse par rapport à 2009, qui avait pourtant été une très mauvaise année (15 % de baisse par rapport à 2008, année record). Grâce à ce redressement, les industries mécaniques retrouvent leur niveau des années 2005-2006.
L'automobile, l'aéronautique, le ferroviaire et le nucléaire ont le plus tiré la croissance des industries mécaniques en 2010.
Dans le détail des chiffres communiqués par la Fédération des Industries Mécaniques, on remarquera la performance de la France à l'export : + 9,4 % (à 41,2 milliards d'euros) par rapport à 2009. Il est des secteurs où la France ne s'en sort pas si mal...
Il reste malgré tout des ombres au tableau. Les industries mécaniques, premier employeur industriel de France, ont vu baisser de 4,8 % leurs effectifs en 2010 à 620 000 salariés (ceux-ci représentent environ 20 % de l'emploi industriel). Aujourd'hui, la dégradation a été stoppée et les prévisions 2011 sont plus optimistes compte tenu de la reprise de l'activité amorcée et confirmée en 2010.
Pour 2011, le rebond de l'activité devrait se confirmer pour les différentes professions de la mécanique (le machinisme agricole devrait repartir). Et une hausse de 5 % est espérée.
La FIM estime que nos industriels sont pénalisés et appelle les pouvoirs publics à prendre des mesures fortes dans plusieurs domaines prioritaires. La plupart sont connus : réduction du coût du travail (et notamment de certaines charges sociales), simplification du système administratif, modération de l'augmentation du prix de l'électricité, suppression de l'ISF (beaucoup d'entreprises appartiennent à leurs dirigeants, qui préféreraient investir), encouragement des particuliers à investir dans l'industrie.
Rappelons enfin que les industries mécaniques représentent environ 11.000 entreprises de 10 salariés, se répartissant en 45,6 % dans les industries de transformation, 44,9 % dans la fourniture d'équipements et 9,5 % dans les industries de précision (optique, instruments de mesure, santé).

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Infos marché
Avec son équipe d'ingénieurs et ses technologies innovantes, Sualab, fournisseur coréen de solutions de vision industrielle reposant sur le deep learning, constitue un renfort important pour Cognex, qui enrichira ainsi ses capacités en matière d [...]
Infos produits
Bürkert propose désormais son système d'analyse en ligne pour la mesure de la qualité de l’eau sous forme d’unité de terrain compacte. Des interfaces numériques permettent de régler les paramètres et les donn&eacut [...]
Infos marché
Le groupe Asgard poursuit sa stratégie d’acquisition en concluant, en date du 7 novembre 2019, l’acquisition de la société Sanor à travers Dimelco, sa filiale à 100 % basée dans la région lilloise. Depuis plus de 30 ans [...]
Présenté en première européenne au salon Control de Stuttgart au printemps, puis exposé au salon EMO de Hambourg le 16 septembre, Rondcom Crest permet d'obtenir, selon son fabricant Accretech, la plus haute précision de mesure jamais atte [...]
A la une   Infos marché
Née de la fusion entre les sociétés HBM et Brüel & Kjær, HBK présente ses innovations en test et mesure sur l'édition 2019 du salon Measurement World. Explications en vidéo par Christophe Sinsou, directeur géné [...]