Infos marché
Par
Jean-Marc Aublant, délégué aux relations européennes et à la normalisation auprès du Directeur Général du LNE (laboratoire national de métrologie et d'essais), a été élu le 24 février dernier président du comité technique TC352 du CEN (Comité Européen de Normalisation), constitué pour élaborer des normes sur les nanotechnologies. Jean-Marc Aublant est en territoire connu car il était membre du groupe de normalisation "Nanotechnologies" depuis sa création. Il était également animateur du "Strategy Group" chargé de définir un programme de travail normatif pour la Commission Européenne.
Le comité de normalisation, constitué d'une quarantaine de membres représentant une dizaine de pays, travaille sur trois axes :
- un axe métrologique, avec la mise au point de protocoles de mesure et de caractérisation,
- un axe prévention et protection de la population et de l'environnement contre l'exposition aux nanomatériaux et nano-particules,
- un axe industriel visant à élaborer les normes "produits" de spécifications indispensables aux fabricants, importateurs et utilisateurs de produits nano-manufacturés.
Le programme des trois ans à venir est particulièrement chargé puisque l'objectif est de publier 45 documents normatifs, dont 29 seront traités par ces trois groupes de travail.
Cete nomination est une reconnaissance de la qualité des travaux du LNE dans les nanotechnologies. Il constitue l'un des organismes de recherche confirmés dans ce domaine, comme en témoigne sa participation à de nombreux programmes de recherche européens, intéressant les mesures de matériaux nanomagnétiques (Nanospin), le développement d'étalons de rugosité (Nanoref), l'étude de l'impact des nanoparticules sur le comportement au feu (Nanofeu), la détermination des effets surla santé des nanoparticules en suspension dans l'air (Nanoaerosols), le développement de biocapteurs permettant de suivre le comportement des molécules dans le temps et ce, à des fins de suivi des patients ou de surveillance de l'eau, ou encore, la préparation de la mise en oeuvre sur son site de Trappes, d'une plate-forme de caractérisation des nano-objets.
Rappelons que le LNE, Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial (EPIC) de 790 personnes, offre son expertise à l'ensemble des acteurs économiques impliqués dans la qualité et la sécurité des produits. Elle s'appuie sur 5 métiers : Recherche, Etalonnages et Conseil en métrologie, Essais et analyses, Certification et Formation.