En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous permettre de conserver votre identification et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Accepter Refuser

RECHERCHER SUR LE SITE
TOUTES LES RUBRIQUES
MESURES
CND
OPTIQUE
AUTOMATISMES
MANAGEMENT
DOSSIERS
A-LA-UNE
AGENDA
A lA UNE
INFOS MARCHE
INFOS PRODUITS
ARCHIVES
Revue Contrôles Essais Mesures
Infos produits

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Par

Avec le MAC 300 et les sondes Optisens TSS 3000 et 7000, Krohne ajoute à sa gamme d'analyse deux nouvelles sondes optiques de détection de la teneur en matières en suspension totales (TSS) et un convertisseur.

L'Optisens TSS 3000 est une sonde optique pour la mesure du taux de matières en suspension totales destinée aux applications d'eaux usées dans diverses industries, avec un filetage 1 1/4 NPT qui permet son installation sur un système à immersion rétractable. L'Optisens TSS 7000 est une sonde optique pour la mesure du taux de matières en suspension totales destinée aux applications hygiéniques avec raccord process Tri-Clamp ou Varivent, par exemple pour les process de séparation du lait, la transformation de fruits et d'autres applications alimentaires. Elle convient aussi à la mesure de concentration hygiénique d'autres industries de process (par exemple pour la surveillance des circuits de vapeur ou d'eau de refroidissement).

Les Optisens TSS 3000 et 7000 sont toutes deux des sondes optiques sans verre dotées de multiples longueurs de faisceau pour diverses plages de concentration. Elles utilisent une technologie de lumière alternante à 4 faisceaux pour une plus grande fiabilité des mesures par rapport aux technologies classiques à 2 faisceaux. Deux sources lumineuses à LED proche infrarouge (NIR) de 880 Nm et deux détecteurs compensent la plupart des erreurs causées par les dépôts, le vieillissement ou les variations d'intensité de la source de lumière. En mesurant directement à travers la couche de matériau en PP, les erreurs de mesure et les problèmes d'étanchéité généralement causés par les fenêtres vitrées ne peuvent pas se produire. Ces deux sondes peuvent être connectées au convertisseur d'analyse MAC 300.

Le Mac 300 est un convertisseur dédié à l'analyse compatible avec les sondes Optisens TSS, pH/ORP et COND. On peut y connecter jusqu'à trois sondes d'analyse différentes. Il envoie alors leurs signaux jusqu'au système de contrôle commande via un maximum de six sorties analogiques 0/4...20 mA, sorties relais ou Modbus (en option). Il comporte un écran LCD rétroéclairé, un boîtier robuste (IP66/67, NEMA 4/4X) pour montage mural ou en tableau, une option d'enregistrement en temps réel des données, ainsi qu'un support pour carte SD permettant de sauvegarder les paramètres ou de charger de nouveaux programmes.

Visitez le site :
www.krohne.fr

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Infos produits
La division Hexagon Manufacturing Intelligence lance le scanner laser 3D RS6, un modèle phare pour la nouvelle génération de bras de mesure portables Absolute Arm, lancée en 2018. Ce nouveau laser fournit des données de nuage de points de tr&egr [...]
Infos marché
Les salons Enova en région se dérouleront en 2020 dans le cadre d’un Forum de l’électronique et rejoignent les salons Sepem Industries, salons des Services, Equipements, Process et Maintenance. La dernière édition Enova Nantes 2019 a [...]
Infos produits
En associant analyse d’image et mesure dimensionnelle par laser dans un même capteur, la série IX de Keyence aide les spécialistes du contrôle à franchir un nouveau pas dans l’amélioration de l’efficacité de leurs p [...]
Infos produits
Les méthodes classiques d'étalonnage de cuves sont souvent coûteuses et fastidieuses. Mettler Toledo propose RapidCal, garantissant un étalonnage économique, rapide et traçable. Cette solution fonctionne sans avoir recours à des poi [...]
Infos marché
La médaille d'or du CNRS, l’une des plus prestigieuses récompenses scientifiques françaises, distingue cette année le physico-chimiste franco-norvégien Thomas Ebbesen. Ses travaux en nanosciences, fortement interdisciplinaires, couvrent de [...]