En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous permettre de conserver votre identification et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Accepter Refuser

RECHERCHER SUR LE SITE
TOUTES LES RUBRIQUES
MESURES
CND
OPTIQUE
AUTOMATISMES
MANAGEMENT
DOSSIERS
A-LA-UNE
AGENDA
A lA UNE
INFOS MARCHE
INFOS PRODUITS
ARCHIVES
Revue Contrôles Essais Mesures
Infos marché

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Par
Lorsqu'il a créé National Instruments en 1976, James Truchard pressentait le bel avenir promis au concept de l'instrumentation virtuelle ("The Software is the instrument"), communément appelée à l'époque "instrumentation sur PC". Dix ans plus tard, la sortie de l'atelier logiciel de programmation graphique LabVIEW, grâce à sa simplicité d'utilisation, allait peu à peu permettre au concept de toucher le plus grand nombre.
Pour autant, il est probable que James Truchard ne pensait pas que l'instrumentation virtuelle pourrait toucher l'instrumentation haut de gamme. A l'époque, l'instrumentation sur PC était bridée par les bus fond de panier des PC et ne prétendait répondre qu'aux besoins en acquisition de données relativement lentes. Peu à peu, elle a fait son chemin, grâce notamment à la sortie de standards de cartes adaptés à l'instrumentation, tel que le PXI. National Instruments, qui est à l'origine de ce standard, est ainsi devenu aujourd'hui un acteur important dans l'instrumentation RF (radio-fréquences). Il compte poursuivre dans cette voie comme le démontre le rachat tout récent des sociétés américaines Phase Matrix (cartes, modules et instruments) et AWR (outils de conception), toutes deux spécialisées dans les applications RF. National Instruments a déboursé 58 M$ pour Phase Matrix (qui emploie 50 personnes) et 58 M$ pour AWR (qui compte une centaine de personnes).
Ajoutons que National Instruments vient d'ouvrir à Budapest un centre européen consacré à l'ingénierie de systèmes, avec pour vocation de fournir des services techniques professionnels (conseil en conception, assistance au démarrage, démonstration et études de faisabilité, conseil en architectures logicielles et développement) aux clients européens de la société, principalement dans le domaine de la mesure et du test RF dans la première phase du projet. Ce projet d'envergure inclut également un investissement R&D majeur sous la forme d'un laboratoire professionnel doté de tous les équipements RF issus de la plate-forme de produits National Instruments, d'une valeur de 750.000 euros.

Visitez le site :
www.ni.com/fr/

Note moyenne de l'article

Cet article vous a-t-il plu ?
Donnez une note de 1 à 5 étoiles

Infos produits
L'utilisation de « SUPER-TECHNOPOLYMERES » associé à l'expérience d'ELESA depuis plusieurs décennies dans le design et le moulage des matières en plastique, a rendu possible la réalisation d'une gamme de composants pour les ma [...]
Infos marché
Le centre de vente augmente la proximité avec les clients grâce à un nouveau bâtiment Afin d'améliorer l'assistance clientèle pour le marché portugais, Endress+Hauser a investi 800 000 euros dans la construction d'un immeuble de bure [...]
Infos marché
Le Groupe Endress+Hauser a déposé 261 brevets en 2017 Endress+Hauser a déposé 261 demandes de brevets en 2017. La société possède un total de 7 479 droits de propriété actifs dans le monde entier. Les innovateurs son [...]
Infos produits
Le débitmètre Picomag allie une fonctionnalité exceptionnelle à un design solide Avec son débitmètre Picomag, Endress+Hauser a impressionné le jury des Red Dot Design Awards et a reçu le label de qualité Red Dot dans [...]
Infos marché
Endress+Hauser Conducta, spécialiste de l'analyse des liquides, reçoit l'European Business Award et le label de qualité TOP JOB Pour la cinquième année consécutive, Endress+Hauser Conducta a reçu l'European Business Award. Le centr [...]